The ability of health promoters to deliver group diabetes education in South African primary care

Botes, Anna S. ; Majikela-Dlangamandla, Buyelwa ; Mash, Robert (2013-04)

CITATION: Botes, A. S., Majikela- Dlangamandla, B. & Mash, R. 2013. The ability of health promoters to deliver group diabetes education in South African primary care. African Journal of Primary Health Care & Family Medicine, 5(1): 1-8, doi: 10.4102/phcfm.v5i1.484.

The original publication is available at http://www.phcfm.org

Article

ENGLISH SUMMARY : Background: Diabetes makes a significant contribution to the burden of disease in South Africa. This study assesses a group diabetes education programme using motivational interviewing in public sector health centres serving low socio-economic communities in Cape Town. The programme was delivered by mid-level health promotion officers (HPOs). Objectives: The aim of the study was to explore the experience of the HPOs and to observe their fidelity to the educational programme. Methods: Three focus group interviews were held with the 14 HPOs who delivered the educational programme in 17 health centres. Thirty-three sessions were observed directly and the audio tapes were analysed using the motivational interviewing (MI) integrity code. Results: The HPOs felt confident in their ability to deliver group education after receiving the training. They reported a significant shift in their communication style and skills. They felt the new approach was feasible and better than before. The resource material was found to be relevant, understandable and useful. The HPOs struggled with poor patient attendance and a lack of suitable space at the facilities. They delivered the majority of the content and achieved beginning-level proficiency in the MI guiding style of communication and the use of open questions. The HPOs did not demonstrate proficiency in active listening and continued to offer some unsolicited advice. Conclusion: The HPOs demonstrated their potential to deliver group diabetes education despite issues that should be addressed in future training and the district health services. The findings will help with the interpretation of results from a randomised controlled trial evaluating the effectiveness of the education.

SOMMAIRE FRANÇAIS : La capacité des promoteurs de la santé pour offrir une éducation au diabète groupe dans le sud de soins primaires africaine Présentation: Le diabète contribue dans une large mesure à la charge de morbidité en Afrique du Sud. Cette étude évalue un programme d’éducation de groupe sur le diabète en utilisant la méthode de l’entretien motivationnel dans des centres de santé du secteur public desservant les communautés socio-économiques désavantagées du Cap. Le programme a été dispense par des agents de promotion de la santé (APS) de niveau intermédiaire. Objectifs: L’objectif de l’étude était d’étudier l’expérience des APS et d’observer la mesure dans laquelle ils restaient fidèles au programme d’éducation. Méthode: Trois sessions de groupe de discussion ont été organisées avec les 14 APS dispensant le programme d’éducation dans 17 centres de santé. Trente-trois sessions ont directement été observées et les bandes audio ont été analysées en utilisant le code d’intégrité relatif à l’entretien motivationnel (EM). Résultats: Les APS avaient confiance en leur capacité à prodiguer un enseignement à des groupes après avoir suivi la formation. Ils ont observé un changement significatif dans le style et leurs compétences de communication. Ils avaient le sentiment que la nouvelle approche était exploitable et meilleure que la précédente. Les ressources fournies étaient pertinentes, compréhensibles et utiles. Les APS trouvaient que la faible participation des patients et l’absence d’espace adéquat dans les locaux leur rendaient la tâche plus difficile. La majeure partie du contenu était communiquée et ils ont pu atteindre le niveau de débutant en style de communication de l’EM et dans l’utilisation de questions ouvertes. Les APS ne disposaient pas encore d’excellentes compétences d’écoute active et continuaient à fournir des conseils non sollicités. Conclusion: Les APS ont démontré qu’ils étaient capables de prodiguer un enseignement sur le diabète à des groupes, en dépit de problèmes qui devront être traités au cours de futures formations et dans les services de santé de quartier. Les conclusions contribueront à l’interprétation des résultats obtenus à partir d’un essai contrôlé et aléatoire évaluant l’efficacité de l’enseignement.

Please refer to this item in SUNScholar by using the following persistent URL: http://hdl.handle.net/10019.1/96257
This item appears in the following collections: